Ad Libitum dans l’interprétation musicale


Dans les partitions, ad libitum est souvent abrégé en « ad lib. » et signifie en latin « à son gré ». D’autres termes pouvant être utilisés dans la notation musicale avec une expression similaire sont l’italien a piacere ou le français à volonté.

Définition et exemples

Jouer à ad libitum peut signifier une variété de choses dans l’interprétation musicale. Comprendre la bonne signification pour chaque circonstance aide les musiciens à exécuter correctement l’indication en fonction de son contexte.

  1. En ce qui concerne le tempo, cela peut signifier qu’un interprète peut jouer le passage en temps libre plutôt qu’à un tempo spécifié. Un musicien peut ralentir ou accélérer un passage en fonction de ses préférences artistiques.
  2. Lorsque ad libitum est utilisé dans l’improvisation mélodique, cela signifie généralement que le musicien peut improviser la ligne mélodique d’un passage. Cela ne signifie pas pour autant que l’harmonie du passage est modifiée, et la mélodie du musicien doit s’inscrire dans la structure harmonique existante du passage.
  3. Pour une pièce comportant plus d’un instrument, ad lib. peut signifier que l’instrument est facultatif et peut être omis pour une section. Cela se produit généralement lorsque l’instrument qui est facultatif ne fait pas partie intégrante de l’harmonie ou de la mélodie. Cela peut se produire dans une pièce écrite pour des cordes, lorsqu’il y a une partie de premier, deuxième et troisième violon, ainsi qu’une partie d’alto et de violoncelle. Le troisième violon peut contenir plusieurs ad lib. (ou même être entièrement facultatif).
  4. L’expression « répéter ad libitum« signifie jouer un passage autant de fois que l’interprète le souhaite ; ainsi, au lieu de répéter un passage une fois, le musicien peut souhaiter le répéter trois, quatre ou cinq fois, et parfois, s’il se trouve à la fin d’une chanson, le répéter et le supprimer en fondu.

Le terme ad lib. n’est pas aussi fréquemment utilisé que d’autres expressions musicales, mais il est certainement bon de comprendre les différents usages de ce terme lorsqu’on lit et interprète de la musique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *