Chronologie annuelle de base de la musique des années 80


Voyagez à travers l’histoire de la musique des années 80 avec cette chronologie rapide des plus grands événements de la décennie.

1980

John Lennon meurt après que Mark David Chapman, un fan fou, l’ait abattu devant l’immeuble de l’ex-Beatle à New York le 8 décembre. Quelques semaines plus tôt, Lennon avait sorti son premier album studio depuis cinq ans, sur lequel figurait une collaboration entre Lennon et sa femme, Yoko Ono. Malgré la dilution causée par sa présence musicale, de nouvelles chansons impressionnantes comme “Watching the Wheels” et “(Just Like) Starting Over” rendent la disparition prématurée de la légende encore plus tragique.

1981

En mars, la toute jeune chaîne câblée MTV (Music Television) fait entrer la musique dans une nouvelle ère de la vidéo, contribuant à lancer et à nourrir la carrière de stars en devenir des années 80, grandes et petites. À ses débuts, la chaîne souffre d’un manque de matériel vidéo et, par conséquent, passe un grand nombre de ses clips en boucle, ce qui constitue une puissante promotion pour les artistes assez intelligents pour monter dans le train de la vidéo dès le début. Oh, pour le temps où MTV (ou la station sœur VH-1, d’ailleurs) diffusait vraiment des vidéos.

1982

La nouvelle chanson “Pac-Man Fever” atteint étonnamment la 9e place du classement pop de Billboard, combinant avec succès l’engouement croissant pour les jeux vidéo au début des années 1980 avec un paysage musical pop de plus en plus capricieux.

1983

Après le départ des membres originaux Ace Frehley et Peter Criss, les maîtres d’œuvre de KISS, Paul Stanley et Gene Simmons, ressentent le besoin de faire quelque chose de radical pour enrayer le déclin du groupe au début des années 80. Le 18 septembre, le groupe se rend donc dans les studios de MTV, où les membres font leurs premières apparitions publiques sans leur maquillage habituel. Le coup d’éclat ne masque pas le désespoir du groupe, et KISS ne retrouvera jamais sa gloire des années 70.

1984

Alors qu’il surfe sur une vague de popularité sans précédent suite à la sortie de son album méga-hit, Michael Jackson est un peu échaudé par son succès massif. Littéralement. Lors du tournage d’une publicité pour Pepsi, un incident pyrotechnique provoque de graves brûlures sur le cuir chevelu du chanteur. C’est le début, bien que non intentionnel, de l’histoire d’amour entre Jackson et la chirurgie plastique.

1985

Un conglomérat de stars de la musique des années 80, connu sous le nom de USA for Africa, sort en fanfare le single “We Are the World”. Les recettes sont censées servir à lutter contre la famine sur le continent en question, bien que certains se demandent si l’argent parvient jamais aux personnes dans le besoin. Quoi qu’il en soit, la chanson devient très populaire grâce à des stars comme Lionel Richie, Stevie Wonder, Michael Jackson et Bruce Springsteen.

1986

En janvier, le Rock and Roll Hall of Fame organise sa première cérémonie d’intronisation. Alors qu’Elvis Presley est un choix inaugural évident et approprié, les Beatles ne semblent pas assez importants ou populaires pour être inclus. Comme si cela n’était pas un mauvais présage, les organisateurs annoncent en mai que le bâtiment ultramoderne sera construit à Cleveland, entre autres.

1987

Des millions de petits amis patients endurent de multiples visionnages de… Dirty Dancingle modeste film indépendant qui devient un véritable phénomène au cours de cette année. En plus des dialogues maladroits et de l’intrigue fatiguée sur le passage à l’âge adulte, le film réussit à tisser une tapisserie de chansons anciennes aux côtés de plusieurs airs contemporains qui deviennent douloureusement omniprésents, notamment “(I’ve Had) the Time of My Life” et “Hungry Eyes”.

1988

Le comique Sam Kinison sort une version inédite de “Wild Thing” des Troggs, à laquelle il applique habilement ses cris caractéristiques. La vidéo qui accompagne la chanson met en scène un certain nombre de stars de la musique disparates, mais on se souvient surtout d’un combat de catch entre Kinison et Jessica Hahn, personnage central d’un scandale sexuel impliquant le télévangéliste Jim Bakker. Ces années 80. C’était quelque chose, non ?

1989

Non pas que l’on pense vraiment que les Grammys aient jamais signifié quelque chose de toute façon, mais l’un des moments les plus embarrassants du rock se produit cette année lorsque Jethro Tull est sélectionné au détriment du favori Metallica pour la meilleure performance hard rock. Parfois, les nuits légendaires sortent vraiment de nulle part.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *