Classification des instruments de musique : Sachs-Hornbostel


Le système Sachs-Hornbostel (ou système H-S) est une méthode globale et complète de classification des instruments de musique acoustiques. Il a été développé en 1914 par deux musicologues européens, malgré leurs propres craintes qu’un tel système systématique soit presque impossible.

Curt Sachs (1881-1959) était un musicologue allemand connu pour ses études approfondies et son expertise sur l’histoire des instruments de musique. Sachs a travaillé aux côtés d’Erich Moritz von Hornbostel (1877-1935), musicologue autrichien et expert de l’histoire de la musique non européenne. Leur collaboration a abouti à un cadre conceptuel basé sur la façon dont les instruments de musique produisent le son : l’emplacement de la vibration créée.

Une classification des sons

Les instruments de musique peuvent être classés selon le système orchestral occidental en cuivres, percussions, cordes et bois ; mais le système S-H permet de classer également les instruments non occidentaux. Plus de 100 ans après sa mise au point, le système H-S est toujours utilisé dans la plupart des musées et dans les grands projets d’inventaire. Les limites de la méthode ont été reconnues par Sachs et Hornbostel : de nombreux instruments ont des sources de vibrations multiples à différents moments d’une performance, ce qui les rend difficiles à classer.

Le système H-S divise tous les instruments de musique en cinq catégories : idiophones, membranophones, chordophones, aérophones et électrophones.

Idiophones

Les idiophones sont des instruments de musique dans lesquels un matériau solide vibrant est utilisé pour produire un son. Des exemples de matériaux solides utilisés dans de tels instruments sont la pierre, le bois et le métal. Les idiophones sont différenciés en fonction de la méthode utilisée pour les faire vibrer.

  • Commotion cérébrale-Une paire d’instruments similaires sont frappés ensemble ou l’un contre l’autre pour créer des sons, comme les cymbales et les castagnettes.
  • Friction-Instruments qui produisent un son lorsqu’ils sont frottés. Un exemple de ces instruments est lunettes musicales dans lesquelles le musicien frotte ses doigts humides sur le bord des lunettes pour produire un son.
  • Percussion-Instruments musicaux qui produisent des sons en frappant ou en utilisant un percuteur, tels que les xylophones, les triangles, les cloches, les gongs et les tambours en acier.
  • Instruments à cordes pincées-Aussi connu sous le nom de linguaphonesIl s’agit d’instruments de musique qui doivent être pincés pour produire un son, comme la guimbarde, dont le joueur pince la “langue” de l’instrument.
  • Grattage-Instruments qui sont raclés pour produire un son. Les crécelles et les planches à laver en sont des exemples.
  • Secoué-Instruments de musique qui doivent être secoués pour produire un son, comme les maracas, que l’on pense avoir été inventés par les Indiens de Porto Rico.
  • Estampage-Instruments qui produisent un son lorsqu’ils sont frappés sur une surface dure, comme les chaussures utilisées par les danseurs de claquettes ou les sabots irlandais.
  • Tamponné-Lorsque le son est produit par le matériau lui-même qui est estampé.

Membranophones

Les membranophones sont des instruments de musique qui utilisent des membranes ou de la peau étirées et vibrantes pour produire des sons. Les membranophones sont classés en fonction de la forme de l’instrument.

  • Tambours de timbales-Également appelés tambours de récipient, ils sont arrondis à la base et peuvent être accordés ou non. La membrane vibrante est soit lacée, clouée ou collée au corps et le joueur utilise ses mains, une batte ou les deux pour la frapper.
  • Tambours tubulaires-Ils sont également classés selon leur forme : baril, cylindrique, conique, double conique, gobelet, sablier et peu profond. Les tambours tubulaires peuvent être accordables ou non accordables. Comme les kettle drums, les tambours tubulaires peuvent être joués à l’aide des deux mains ou d’une gâchette et la membrane vibrante est soit lacée, clouée ou collée au corps.
  • Tambours à friction-Au lieu de frapper, la membrane tendue vibre lorsqu’il y a une friction sur la membrane. Ils ne sont pas accordables et le joueur utilise une corde ou un bâton pour créer le son.
  • Mirlitons-Contrairement aux autres instruments de musique appartenant aux membranophones, les mirlitons ne sont pas des tambours. Les membranes produisent des sons grâce à la vibration de la voix ou de l’instrument du joueur. Les mirlitons ne sont pas accordables, et un bon exemple de ce type est un kazoo.
  • Les autres membranophones sont appelés tambours à cadre dans lesquels la peau ou la membrane est tendue sur un cadre, comme les tambourins. Également, tambours à pot et tambours de terre entrent dans la catégorie des membranophones.

Chordophones

Les chordophones produisent des sons au moyen d’une corde tendue et vibrante. Lorsqu’une corde vibre, le résonateur capte cette vibration et l’amplifie en lui donnant un son plus attrayant. Il existe cinq types de base basés sur la relation entre les cordes et le résonateur.

  • Archets musicaux-Peut ou non avoir des résonateurs ; les cordes sont attachées et tendues sur un arc en bois.
  • Harpes-Les cordes ne sont pas parallèles à la table d’harmonie ; les harpes sont pincées ou grattées.
  • Lyres-Les cordes passent par une barre transversale qui les éloigne du résonateur. Les lyres peuvent être jouées à l’archet ou à la plume.
  • Luths-Ces instruments ont un manche ; les cordes sont tendues sur un résonateur et remontent le long du manche. Les luths peuvent être joués à l’archet ou à la plume.
  • Zithers-Ils ont une planche mais pas de manche ; les cordes sont tendues d’une extrémité à l’autre de la planche. Les Zithers peuvent être pincés ou frappés.

Les chordophones ont également des sous-catégories selon la façon dont les cordes sont jouées. Exemples de chordophones joués par archet sont la contrebasse, le violon et l’alto. Exemples de chordophones qui sont joués par en pinçant sont le banjo, la guitare, la harpe, la mandoline et le ukulélé. Le piano, le dulcimer et le clavicorde sont des exemples d’instruments à cordes frottées. frappé.

Aérophones

Les aérophones produisent des sons en faisant vibrer une colonne d’air. Ils sont communément appelés instruments à vent et il en existe quatre types de base.

  • Les cuivres-Fabriqués en métal, en particulier en laiton, ces instruments créent des sons grâce à la vibration des lèvres du musicien sur l’embouchure. L’air qui passe par les lèvres du musicien se dirige vers la colonne d’air de l’instrument et crée ainsi le son. Exemples : trombone, trompette, tuba.
  • Bois-Ces instruments étaient à l’origine fabriqués uniquement en bois, mais d’autres matériaux sont désormais utilisés. Sur les instruments à anche comme le saxophone et la clarinette, un matériau fin est placé sur le bec de sorte que lorsque le musicien souffle dedans, l’air est forcé d’aller vers une anche et la fait vibrer. Dans les instruments à anche double tels que les bassons et les hautbois, le matériau placé sur l’ouverture de l’embouchure est plus épais. Dans les instruments à vent tels que les flûtes, le musicien souffle de l’air dans le bord de l’embouchure, créant ainsi un son.
  • Anche libre-Se réfère aux instruments à vent dont l’anche vibre librement et dont la hauteur de son dépend de la taille de l’anche. L’accordéon est un bon exemple de ce type d’instrument.
  • Gratuit-Les aérophones libres sont ceux dont le son est produit par une colonne d’air extérieure à l’instrument lui-même, comme un toréador ou un fouet que l’on fait claquer.

Electrophones

Les électrophones sont des instruments de musique qui produisent le son électroniquement ou qui produisent leur son initial traditionnellement et qui sont ensuite amplifiés électroniquement. Les orgues électroniques, les thérémines et les synthétiseurs sont des exemples d’instruments qui produisent des sons de manière électronique. Les instruments traditionnels qui sont amplifiés électroniquement comprennent les guitares électriques et les pianos électriques.

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *