Comment devenir un promoteur musical local prospère


Les promoteurs musicaux – généralement appelés promoteurs – ne sont pas toujours loués ou largement reconnus, mais ils jouent un rôle tout à fait vital dans la scène musicale locale. Si vous fréquentez la scène musicale locale depuis longtemps et que vous pensez pouvoir faire un excellent travail en travaillant avec des groupes, ou si vous cherchez simplement un passe-temps amusant qui pourrait se transformer en quelque chose de plus important, la promotion musicale pourrait être un excellent choix pour vous.

Cependant, de nombreux promoteurs en herbe font des erreurs qui peuvent les amener à abandonner complètement, même si c’est quelque chose qu’ils ont toujours voulu faire. Si vous souhaitez devenir promoteur de concerts dans votre région, ce guide vous donne des conseils pour réussir.

Qu’attend-on des promoteurs musicaux ?

La première chose à comprendre est ce que l’on entend réellement par le rôle du promoteur. Tout d’abord, vous allez travailler avec les groupes et leurs agents pour fixer les dates et les heures des représentations, en négociant tout, des cachets aux avantages qu’ils obtiendront, comme l’hébergement ou les repas.

Vous devrez également trouver et réserver un lieu approprié pour la date convenue – une salle de taille adéquate pour le groupe – ni trop grande ni trop petite. Vous devrez également promouvoir le concert au niveau local et trouver une première partie.

Le jour J, vous devrez également être présent pour vous assurer que tout se passe bien et que le groupe a tout mis en place.

Acquérir de l’expérience et sortir des sentiers battus

D’un point de vue fonctionnel, il y a deux façons de devenir promoteur : occuper un poste subalterne dans une entreprise de promotion musicale bien établie ou créer sa propre entreprise et commencer au bas de l’échelle. Le problème dans l’un ou l’autre de ces scénarios est que vous risquez de manquer d’expérience dans les domaines dont un promoteur a besoin pour faire son travail.

Il y a beaucoup de concurrence pour les postes dans les entreprises de promotion musicale, donc si vous cherchez à acquérir de l’expérience, il peut être intéressant d’envisager un stage dans un autre type d’entreprise d’événements. Grâce à ce travail, vous pourrez comprendre certaines des bases de l’organisation d’événements de manière plus générale – vous pourrez ensuite utiliser cette expérience en tant que promoteur.

Commencer petit et trouver un créneau

C’est une excellente idée de commencer petit et de se construire à partir de là. Travaillez avec des groupes que vous connaissez bien afin de ne pas avoir l’embarras de travailler avec des personnes totalement nouvelles. À partir de là, vous pouvez lentement établir des contacts avec les groupes locaux, ainsi qu’avec les salles où ils vont se produire.

Vous devez travailler au sein d’une scène musicale que vous appréciez et avoir une idée de la popularité des groupes locaux. Cela vous permet d’estimer plus facilement le nombre de spectateurs que vos spectacles peuvent attirer.

Comprenez que le marketing est une partie importante du rôle.

Il peut parfois y avoir une certaine confusion chez les promoteurs débutants (et malheureusement aussi chez les promoteurs expérimentés) qui pensent que leur travail consiste à organiser la salle et à réserver le groupe. Ils laissent ensuite les groupes faire leur propre travail de marketing en espérant que c’est un moyen facile de vendre des billets sans avoir à faire le moindre travail.

La vérité est que le rôle du marketing d’un spectacle est une collaboration entre le groupe et le promoteur. On attend du groupe qu’il fasse tout ce qu’il peut pour faire passer le mot – en invitant ses amis, sa famille et ses fans. Mais c’est aussi au promoteur de faire son travail de marketing.

Cela peut aller de la diffusion de l’information sur de multiples plates-formes de médias sociaux à la bonne vieille impression d’affiches de concerts et à leur collage dans toute la ville pour faire connaître le spectacle.

Où les promoteurs gagnent-ils leur argent ?

Le fait est que la majorité des promoteurs qui débutent ne gagnent pas assez pour vivre de la promotion, et ont généralement un ” emploi de jour ” qui leur permet de profiter de leur passion pour la promotion musicale. L’argent dans la promotion ne se trouve généralement que dans les grands groupes qui peuvent attirer un public décent. Cependant, c’est quelque chose que vous devrez développer.

En général, vous prenez de l’argent sur la base des ventes de billets – soit en les partageant à un taux convenu avec le groupe, soit en payant au groupe un montant fixe et en prenant ensuite toutes les ventes de billets. Dans tous les cas, cela peut être un défi, et – au début, du moins – coûteux.

Dernières réflexions

Il ne fait aucun doute que si vous voulez travailler en tant que promoteur, vous devez avoir une véritable passion pour ce métier et le désir de le faire, que vous gagniez de l’argent ou non. Néanmoins, cela peut être extrêmement gratifiant au fil du temps – non seulement en rencontrant et en regardant des groupes et des actes fantastiques, mais en sachant que vous jouez un rôle vital dans la scène musicale.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *