Comment était la musique au 20ème siècle


Avant et après la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis sont devenus un centre d’activité musicale. De nombreux compositeurs européens se sont installés aux États-Unis et certains d’entre eux sont même devenus membres du corps enseignant. Découvrez les formes et les styles de musique, ainsi que les compositeurs et les musiciens, qui ont défini la musique du XXe siècle.

Formes et styles de musique du 20e siècle

  • Système à 12 tons : Terme principalement attribué à Arnold Schoenberg, qui voulait éliminer le centre tonal. Il a développé une technique appelée système à 12 tons dans laquelle les 12 notes de l’octave sont d’importance égale. Les 12 notes sont placées dans un ordre spécifique appelé “rangée de tons” ou “série de tons”, et aucune note n’est répétée dans une rangée. Cela a donné lieu à une musique anxieuse et irrésolue.
  • Musique de concert : De nombreux compositeurs ont combiné des éléments de musique jazz avec d’autres styles musicaux tels que le classique et le blues. La musique de cette époque évoque également la ferveur nationaliste. Certains des compositeurs dont les œuvres ont été très appréciées sont George Gershwin (Rhapsody in Blue), Aaron Copland (Rodeo) et Dmitry Shostakovich (L’âge d’or).
  • Musique électronique : Les compositeurs de musique électronique ont expérimenté la technologie et la manière dont elle affecte certains aspects de la musique tels que la mélodie et le rythme.
  • Impressionniste : Ce terme est dérivé du peintre Monet, dans l’œuvre, Impression, Lever de soleil. En musique, il s’applique aux œuvres de compositeurs du début du XXe siècle tels que Debussy. Debussy a rejeté les règles de la tonalité et a créé une musique agréable à l’oreille comme les peintures impressionnistes le sont à l’œil. Il en résulte une musique détendue et presque onirique.
  • Le jazz : Le jazz remonte aux premiers styles de musique afro-américains. La musique de jazz est particulièrement remarquable pour son improvisation, ses progressions harmoniques et ses rythmes syncopés (modifiés).
  • Minimalisme : Ce type de musique est simple et comporte des motifs répétés et soutenus par un rythme régulier. La musique de Steve Reich et de Philip Glass a été étiquetée comme telle.
  • Nouveau romantisme : Ce mouvement, né en Europe de l’Est, souhaitait une musique expressive, obsédante et mystérieuse, à l’image de la musique du passé. Les compositeurs qui ont utilisé cette technique sont George Crumb (Ancient Voices of Children) et Gyorgy Ligeti (Lux Aeterna), entre autres.
  • Néoclassique : Terme appliqué à la musique des compositeurs du début du XXe siècle, comme Stravinsky, qui reflète la musique du XVIIIe siècle. Les œuvres de Stravinsky, en particulier après le très remarqué Le Sacre du printempsne met pas l’accent sur la tonalité mais fait preuve de retenue. Stravinsky est découvert par Sergei Diaghilev, le producteur du Ballet Rouse. Ses premières œuvres reflètent les influences de la dissonance et des motifs rythmiques irréguliers de Debussy.
  • Le sérialisme : Le sérialisme est basé sur le système à 12 tons de Schoenberg, qui a été repris par son élève Anton von Webern. Le sérialisme était évident dans la musique des années 1950 et 1960, mais son appréciation était limitée aux professeurs d’université et à leurs étudiants. Le sérialisme utilisait une formule musicale stricte et difficile à jouer. Les compositeurs qui ont utilisé cette technique sont Milton Babbitt et Pierre Boulez, pour n’en citer que quelques-uns.

Compositeurs et musiciens notables du 20e siècle

  • Bela Bartok : Compositeur hongrois et ethnomusicologue renommé.
  • Alban Berg : Compositeur autrichien qui a adapté le style atonal, également appelé le classiciste de la musique moderne.
  • Ernest Bloch : Un compositeur suisse de musique spirituelle.
  • John Cage : Compositeur américain du 20e siècle connu pour ses idées novatrices et avant-gardistes sur la création et l’appréciation de la musique. Il a inventé le “piano préparé”.
  • Henry Cowell : Compositeur américain, et l’un des inventeurs d’un instrument électrique appelé “rhythmicon”, qui a écrit des pièces dans lesquelles les musiciens jouent les touches d’un piano en le frappant avec leurs avant-bras ou leurs poignets et en grattant ou pinçant les cordes.
  • Edward Elgar : Compositeur anglais, qui, selon Richard Strauss, fut le “premier musicien progressiste anglais”.
  • Charles Ives : Le premier compositeur connu de pièces polytonales.
  • Jean Sibelius : Compositeur, chef d’orchestre et professeur finlandais, surtout connu pour ses œuvres orchestrales et ses symphonies.
  • Edgard Varese : Un des compositeurs qui a expérimenté la musique et la technologie. Il a écrit une pièce pour un orchestre composé uniquement d’instruments de percussion. Il a également expérimenté la musique enregistrée et les instruments électroniques.
  • Anton von Webern : Compositeur autrichien appartenant à l’école viennoise dodécaphonique.
  • Ralph Vaughan Williams : Compositeur anglais de musique nationaliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *