Formes et styles musicaux de la période baroque


En 1573, un groupe de musiciens et d’intellectuels se réunit pour discuter de divers sujets, notamment le désir de faire revivre le drame grec. Ce groupe d’individus est connu sous le nom de Camerata florentine. Ils souhaitaient que les répliques soient chantées au lieu d’être simplement parlées. De là est né l’opéra, qui existait en Italie vers 1600. Le compositeur Claduio Monteverdi y a largement contribué, notamment avec son opéra “Orfeo”. C’était le premier opéra à être acclamé par le public.

Au début, l’opéra était réservé à la classe supérieure ou aux aristocrates, mais bientôt, même le grand public le fréquentait. Venise est devenue le centre de l’activité musicale pendant la période baroque. En 1637, un opéra public y a été construit. Différents styles de chant ont été développés pour l’opéra, tels que :

  • Récitatif : Imitation du modèle et du rythme de la parole.
  • Aria : Un personnage exprime ses sentiments à travers une mélodie fluide.
  • Bel canto : Italien pour “beau chant”.
  • Castrato : Pendant la période baroque, les jeunes garçons étaient castrés avant d’atteindre la puberté pour éviter l’approfondissement de la voix. Les rôles principaux de l’opéra étaient écrits pour le castrat.

Basilique Saint-Marc

Cette basilique de Venise est devenue un lieu important d’expérimentation musicale au début de la période baroque. Le compositeur Giovanni Gabrielli a écrit de la musique pour Saint-Marc, tout comme Monteverdi et Stravinsky. Gabrielli a expérimenté avec des groupes choraux et instrumentaux en les plaçant sur différents côtés de la basilique et en les faisant jouer alternativement ou à l’unisson. Gabrielli a également expérimenté les contrastes de sons – rapides ou lents, forts ou faibles.

Contraste musical

Pendant la période baroque, les compositeurs ont expérimenté des contrastes musicaux très différents de la musique de la Renaissance. Ils utilisent ce que l’on appelle une ligne mélodique soprano soutenue par une ligne de basse. La musique devient homophonique, c’est-à-dire qu’elle est basée sur une seule mélodie avec un soutien harmonique provenant d’un joueur de clavier. La tonalité est divisée en majeur et mineur.

Thèmes et instruments préférés

Les mythes antiques étaient un des thèmes favoris des compositeurs d’opéra baroques. Les instruments utilisés étaient les cuivres, les cordes, notamment les violons (Amati et Stradivari), le clavecin, l’orgue et le violoncelle.

Formes musicales de la période baroque

Outre l’opéra, les compositeurs ont également écrit de nombreuses sonates, des concertos grosso et des œuvres chorales. Il est important de souligner que les compositeurs de l’époque étaient employés par l’Église ou par des aristocrates et qu’à ce titre, on attendait d’eux qu’ils produisent des compositions en grande quantité, parfois dans l’urgence.

En Allemagne, la musique d’orgue utilisant le toccata La forme Toccata était populaire. La toccata est une pièce instrumentale qui alterne entre improvisation et passages contrapuntiques. De la toccata est né ce que l’on appelle le prélude et la fugue, une musique instrumentale commençant par une courte pièce improvisée (le prélude), suivie d’une pièce contrapuntique utilisant le contrepoint imitatif (la fugue).

D’autres formes musicales de la période baroque sont le prélude de choral, la messe et l’oratorio.

Compositeurs célèbres

  • Jean Baptiste-Lully : A écrit l’opéra italien.
  • Domenico Scarlatti : A composé plus de 500 sonates pour le clavecin.
  • Antonio Vivaldi : A écrit des opéras et plus de 400 concertos.
  • George Frideric Handel : A composé des opéras et des oratorios, dont le plus célèbre est “Le Messie”.
  • Johann Sebastian Bach : A composé des milliers d’œuvres sous diverses formes, à l’exclusion de l’opéra.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *