Instruments de fanfare dans l’éducation musicale


Les instruments de musique utilisés dans les fanfares comprennent les instruments à vent, les cuivres et les percussions, ainsi que d’autres instruments qui peuvent être portés et joués lors des défilés ou des spectacles.

Instruments en cuivre

Cornet : La trompette et le cornet sont des cors similaires ; ils sont généralement accordés en si bémol, ils sont tous deux des instruments transpositeurs (ils produisent des sons dans une tonalité différente de celle de la musique écrite pour eux) et ils ont tous deux des pistons. Mais alors que la trompette est utilisée dans les orchestres de jazz, le cornet est généralement utilisé dans les fanfares. Les trompettes ont également un son plus puissant et ont une perce cylindrique, pour un son direct et fort. Les cornets, en revanche, ont une perce conique, ce qui leur donne un son plus chaud et plus ample.

Trompette : Bien que la trompette ait subi des changements de forme et de design à la Renaissance, elle existe depuis bien plus longtemps que cela. D’abord utilisée à des fins militaires, des études montrent que les peuples anciens utilisaient des matériaux tels que les cornes d’animaux à des fins similaires, par exemple pour annoncer un danger.

Tuba : Le tuba a une sonorité profonde et est le plus grand instrument de la famille des cuivres. Comme le trombone, la musique pour le tuba peut être écrite en clé de sol ou en clé de fa. Bien qu’il ne nécessite pas autant de puissance pulmonaire que la trompette, le tuba peut être difficile à manier en raison de sa taille, les versions pour étudiants/débutants mesurant presque 1,9 m et pesant 6 kg.

Cor d’harmonie : Les cors étaient utilisés dans les opéras au cours des années 1600, surtout lorsqu’il y avait une scène de chasse. Ce qui distingue un cor français, c’est que son pavillon est orienté vers l’arrière. Dans les fanfares, le mellophone est un type de cor français dont le pavillon est orienté vers l’avant.

Instruments à bois

Clarinette : La clarinette a connu de nombreuses innovations depuis sa création à la fin des années 1600, développée à partir de son ancêtre le chalumeau. Comme peu de touches musicales pouvaient être jouées par une seule taille d’instrument à anche, il existait plusieurs tailles de chalumeau. Ensuite, l’innovation des pièces interchangeables a permis aux instruments de s’adapter à différentes tonalités. Les compositeurs ont écrit pour les instruments qu’ils préféraient, et les améliorations mécaniques ont permis de les développer davantage. Les fanfares militaires et le large éventail de possibilités de jeu ont conduit à ce que la clarinette en si bémol, plus aiguë, l’emporte sur le chalumeau, plus grave, mais le changement n’a pas été rapide. La transition vers une clarinette plus standardisée s’est étendue des années 1700 aux années 1800.

Flûte : La flûte est considérée comme l’un des plus anciens instruments de musique fabriqués par l’homme. En 1995, des archéologues ont découvert dans le nord-ouest de la Slovénie une flûte en os datant de 43 000 à 80 000 ans.

Hautbois : Le nom hautbois est un mot allemand ; il est hautbois en français. Le hautbois tire son origine du shawm, un instrument utilisé pour les cérémonies en plein air. Au cours du 17e siècle, le hautbois est devenu l’un des principaux instruments solistes utilisés par les militaires et les orchestres. Les hautbois n’avaient autrefois que deux clés.

Saxophone : Les saxophones existent dans une variété de tailles et de types ; le sax alto, le sax ténor et le sax baryton sont les plus utilisés dans les fanfares. Considéré comme plus récent que les autres instruments de musique en termes d’histoire de la musique, le saxophone a été inventé par le Belge Antoine-Joseph (Adolphe) Sax et breveté en 1846. Il avait essayé d’améliorer la clarinette basse.

Instruments de percussion

Grosse caisse : La grosse caisse est un instrument de percussion et est le membre le plus bas et le plus grand de la famille des tambours. Dans les fanfares, elle peut mesurer plus de 2 pieds et demi de diamètre, près d’un pied et demi de large et peser environ 35 livres, sans un harnais ajoutant 4 à 8 livres supplémentaires.

Caisses claires : Si vous imaginez des musiciens militaires de la guerre d’Indépendance, vous verrez peut-être un joueur de fifre et un joueur de caisse claire, car cet instrument de percussion est utilisé depuis longtemps par les militaires. En fait, les caisses claires remontent à l’Égypte ancienne. Aujourd’hui, elles bénéficient de la technologie moderne, et leurs têtes sont fabriquées en Kevlar.

Tambours ténors : Les multiténors, ou toms, d’une drumline existent en configuration de quatre ou six tambours et constituent pratiquement un kit portable. Ils sont les pièces les plus aiguës du drumline et sont sans doute les plus difficiles de la batterie.

Cymbales : Les instruments de percussion peuvent avoir ou non une hauteur de son. Les cymbales sont l’exemple parfait d’un instrument de percussion sans tonalité, ou non accordé. Le type utilisé dans les fanfares s’appelle la cymbale crash. Leur diamètre varie de 16 à 22 pouces.

Glockenspiel : Le glockenspiel (qui se traduit de l’allemand par  » jeu de cloches « ) est un exemple d’instrument de percussion accordé. Il ressemble à un xylophone, mais ses barres sont faites d’acier plutôt que de bois et sont disposées en deux sections. Dans la fanfare, elles ont la forme d’une lyre et sont appelées lyre à clochettes.

Timbales : Les timbales sont nées des timbales qui étaient utilisées lors des défilés militaires et royaux en Inde. L’utilisation des timbales s’est ensuite répandue en Europe et a été adaptée plus tard par les compositeurs classiques (par exemple, Bach et Haendel) pour l’orchestre symphonique. Il existe des versions de marche des timbales, qui sont plus légères que les versions orchestrales, bien que les orchestres contemporains soient plus susceptibles d’utiliser les grands instruments de percussion fixes sur des chariots à roues pour le spectacle sur le terrain, le long du bord du terrain près du tambour-major dans une zone appelée la fosse, plutôt que d’avoir les versions de marche.

Xylophone/vibraphone : En Indonésie, le gambang est un type de xylophone dont on dit qu’il existait déjà au huitième siècle. Les xylophones modernes sont soutenus par des cadres et possèdent des tubes de résonance en bois ou en matière synthétique et peuvent couvrir de 2 1/2 à 4 octaves. Les vibraphones, qui couvrent généralement trois octaves, sont dotés de barres métalliques qui allongent leurs notes et leur durée de vie ; ils sont donc équipés de pédales d’amortissement permettant au musicien de contrôler le son. Dans la fanfare, les xylophones et les vibraphones sont transportés sur des chariots pour les spectacles sur le terrain et sont joués dans la fosse de percussion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *