La musique instrumentale de danse à la Renaissance


La suite est un type de musique de danse instrumentale à la mode qui a vu le jour à la Renaissance et a été développée à l’époque baroque. Elle se compose de plusieurs mouvements ou de courtes pièces dans la même tonalité et sert de musique de danse ou de dîner lors de réunions sociales.

Le roi Louis XIV et la danse baroque

Les spécialistes de la musique affirment que la suite de danses baroques a atteint le sommet de son expression et de sa popularité à la cour de Louis XIV, qui cultivait ces danses lors de bals élaborés et d’autres réceptions pour diverses raisons, notamment pour indiquer son rang social. Le style de danse qui est ainsi devenu populaire est connu sous le nom de “style noble français” et est considéré par les théoriciens de la musique comme un précurseur du ballet classique. En outre, on attribue à ses praticiens l’invention d’un système de notation des danses, conçu pour éduquer les courtisans aux différentes danses, ce qui a permis au style noble de se répandre bien au-delà des frontières de la France.

La suite baroque est restée populaire à la cour de France jusqu’à la Révolution.

Les principaux mouvements de la suite

La suite baroque commençait généralement par une ouverture à la française, comme dans les ballets et les opéras, une forme musicale divisée en deux parties qui est généralement délimitée par des doubles barres et des signes de répétition.

Les suites étaient composées de quatre mouvements principaux : allemande, courant, sarabandeet gigue. Chacun des quatre mouvements principaux est basé sur une forme de danse d’un autre pays. Ainsi, chaque mouvement a un son caractéristique et varie en rythme et en mètre.

Voici les principaux mouvements de la suite de danses :

Mouvements de la suite de danse

Type de danse

Country / Meter / How to Play

Allemande

Allemagne, 4/4, Modéré

Courante

France, 3/4, rapide

Sarabande

Espagne, 3/4, Lent

Gigue

Angleterre, 6/8, rapide

Mouvements optionnels inclus air, bourree (danse vive), gavotte (danse modérément rapide), menuet, polonaise et prélude.

Les autres danses françaises comprennent les mouvements suivants :

  • Canarie
  • Chaconne
  • Entrée grave
  • Forlane
  • Loure
  • Musette
  • Passacaille
  • Passepied
  • Rigaudon
  • Tambourin

Suite Compositeurs

Le plus grand des compositeurs de suites baroques est sans doute Johann Sebastian Bach. Il est célèbre pour ses six suites pour violoncelle, ainsi que pour ses suites anglaises, françaises et allemandes, ces dernières étant connues sous le nom de Partitas, dont six pour clavecin sont les dernières suites qu’il ait composées.

Parmi les autres compositeurs de suites notables, citons George Frideric Handel, François Couperin et Johann Jakob Froberger.

Instruments joués dans la suite

Les suites étaient jouées au violoncelle, au clavecin, au luth et au violon, soit en solo, soit en groupe. Bach est célèbre pour avoir composé pour le clavecin, et cet instrument était également l’un des préférés de Haendel. Plus tard, lorsque la guitare s’est affinée, des compositeurs comme Robert de Visee ont écrit de magnifiques suites pour cet instrument.

Suites de danse contemporaine

Échos d’une forme de danse baroque, les danses de la campagne anglaise qui étaient connues sous le nom de contredanses en France, se retrouve dans les danses folkloriques d’aujourd’hui, avec ses pas répétitifs exécutés par des couples en colonne, en carré ou en cercle. De plus, certains professeurs de danse moderne enseignent aujourd’hui une forme de danse baroque en reconstruisant ses pas et en les mélangeant à leur chorégraphie contemporaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *