L’essor de la musique profane au Moyen Âge


La musique sacrée est dépassée par la musique profane au XIVe siècle. Ce type de musique diffère de la musique sacrée car il traite de thèmes qui ne sont pas spirituels, c’est-à-dire non religieux. Les compositeurs de cette période ont expérimenté des formes plus libres. La musique profane s’est épanouie jusqu’au 15e siècle, après quoi la musique chorale est apparue.

Musique sacrée

Au Moyen Âge, l’Église était le principal propriétaire et producteur de musique. Du moins, les musiques enregistrées et conservées sous forme de manuscrits étaient écrites par des clercs d’église. L’Église encourageait la musique sacrée comme le plain-chant, le chant grégorien et les chants liturgiques.

Instruments du Moyen Âge

La musique étant considérée comme un don de Dieu, faire de la musique était une façon de louer les cieux pour ce don. Si vous observez les peintures de cette période, vous remarquerez que les anges sont souvent représentés jouant de différents types d’instruments. Parmi les instruments utilisés, citons le luth, le chalumeau, la trompette et la harpe.

La musique profane au Moyen Âge

Alors que l’Église tentait de supprimer toute forme de musique non sacrée, la musique profane existait toujours au Moyen Âge. Les troubadours, ou musiciens itinérants, diffusaient de la musique parmi le peuple depuis le 11e siècle. Leur musique se composait généralement de mélodies monophoniques entraînantes et les paroles parlaient surtout d’amour, de joie et de douleur.

Compositeurs importants

Au cours de l’essor de la musique profane au XIVe siècle, l’un des plus importants compositeurs de l’époque était Guillaume de Mauchaut. Mauchaut a écrit de la musique sacrée et profane, et il est connu pour avoir composé des polyphonies.

Un autre compositeur important était Francesco Landini, un compositeur italien aveugle. Landini a écrit des madrigaux, qui sont un type de musique vocale basée sur des poèmes profanes mis en musique sur des mélodies plus simples.

John Dunstable était un important compositeur anglais qui utilisait les intervalles 3 et 6 plutôt que les intervalles 4 et 5 utilisés auparavant. Dunstable a influencé de nombreux compositeurs de son époque, dont Gilles Binchois et Guillaume Dufay.

Binchois et Dufay étaient tous deux des compositeurs bourguignons connus. Leurs œuvres reflètent les débuts de la tonalité. La tonalité est un principe de composition musicale selon lequel, à la fin d’une pièce, il y a un sentiment d’achèvement en revenant à la tonique. La tonique est la hauteur principale d’une composition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *