Musique médiévale : Chronologie et histoire


La période médiévale, qui s’étend de 500 à 1400 environ, marque le début de la notation musicale et la naissance de la polyphonie, lorsque de multiples sons s’unissent pour former des lignes mélodiques et harmoniques distinctes.

La musique d’église (liturgique ou sacrée) dominait la scène, bien que l’on trouve en France, en Espagne, en Italie et en Allemagne de la musique profane et folklorique annoncée par les troubadours.

Les chants grégoriens, une ligne vocale monophonique chantée par les moines, ainsi que la musique chorale pour un groupe de chanteurs, faisaient partie des principaux types de musique.

Voici une brève chronologie des événements musicaux de cette période :

Dates importantes Événements et compositeurs
590-604 C’est à cette époque que le chant grégorien a été développé. Il est également connu sous le nom de
plain-chant ou plainsong et nommé d’après le pape Saint Grégoire le Grand. C’est à ce pape que l’on doit son introduction en Occident.

695

L’organum a été développé. Il s’agit d’une forme précoce de
contrepoint, qui a finalement conduit à la polyphonie. Ce type de chant avait une mélodie de plain-chant avec au moins une voix ajoutée pour renforcer l’harmonie. Il n’y a pas de véritable seconde voix indépendante, c’est pourquoi il n’est pas encore considéré comme de la polyphonie.
1000-1100 À cette époque, un drame musical liturgique se déroule dans toute l’Europe. En outre, la musique des troubadours et des trouvères, une tradition vernaculaire de chant monophonique,
monophonique et séculaire, est accompagnée d’instruments et de chanteurs. Guillaume d’Aquitaine était l’un des troubadours les plus connus, dont la plupart des thèmes étaient centrés sur la chevalerie et l’amour courtois.
1030 C’est à cette époque qu’une nouvelle méthode d’enseignement du chant est inventée par un moine bénédictin et maître de chapelle nommé
Guido de Arezzo. Il est considéré comme l’inventeur de la notation musicale moderne.
1098-1179 La vie de
Hildegard von Bingen, une abbesse très appréciée qui s’est vu conférer le titre de « docteur de l’église » par le pape Benoît XVI. L’une de ses œuvres en tant que compositrice, le  »
Ordo Virtutumest un exemple précoce de drame liturgique et sans doute la plus ancienne pièce de moralité encore existante.
1100-1200 Cette période est l’âge des Goliards. Les Goliards étaient un groupe de clercs qui écrivaient des poèmes satiriques en latin pour se moquer de l’église. Quelques Goliards connus
Goliards étaient Pierre de Blois et Walter de Chatillon.
1100-1300 Cette période marque la naissance du minnesang, c’est-à-dire des paroles et des chansons écrites en Allemagne, à l’instar de la tradition des troubadours en France. Les minnesingers chantaient principalement l’amour courtois et certains minnesingers connus étaient Henric van Veldeke, Wolfram von Eschenbach et Hartmann von Aue.
1200s La diffusion des geisslerlieder ou chants de flagellation. La pratique de la flagellation consistait pour les gens à se fouetter avec divers instruments afin de se repentir auprès de Dieu dans l’espoir de mettre fin aux maladies et aux guerres de l’époque. La musique des Geisslerlieder était simple et étroitement liée aux
chansons populaires.
1150-1250 L’école de polyphonie de Notre-Dame prend fermement racine. La notation rythmique apparaît pour la première fois à cette époque. Aussi connu sous le nom de
ars
antiquaC’est à cette époque que le motet (un chant choral court et sacré) s’est développé.
1300s La période de
ars novaou « art nouveau », inventé par Philippe de Vitry. Au cours de cette période, la musique profane acquiert une sophistication polyphonique. Le praticien le plus notable de ce style est Guillaume de Machaut.
1375-1475 Les compositeurs connus de cette époque sont Leonel Power, John Dunstable, Gilles Binchois et Guillaume Dufay. On attribue à Dunstable le
contenance anglophone, ou « manière anglaise », qui était son trait stylistique d’utiliser l’harmonie triadique complète. Il s’agit d’un style distinctif de polyphonie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *